Agence immobilière à honoraires réduits
19 déc

Votre agence immobilière de Paris 4e vous décrit le profil de l’acheteur en 2016

La transaction immobilire

Vous savez sûrement que l’année 2016 a permis à de nombreux Français de devenir propriétaires d’un bien immobilier à Paris ou ailleurs ! Grâce aux taux bas, ils se sont massivement tournés vers le crédit pour acheter. Cette année le profil-type de l’acheteur a 37,3 ans pour 37,6 ans l’année dernière, 5 401 € de revenus moyen par foyer. Le montant moyen de son prêt est de 199 699 €. Son apport est de 20 729 €. Et votre agence immobilière du 4e arrondissement de Paris va plus loin.

L’apport moyen s’est effondré littéralement en 2016. Il est de 20 729 € aujourd’hui pour 57 735 € en 2015 et près de 70 000 € en 2014. En d’autres termes, cela signifie que le crédit s’est fortement ouvert en 2016 et que son accès a été profondément facilité. « La baisse des taux permet ainsi de réaliser un achat immobilier en maximisant l’emprunt à moindre coût tout en limitant le recours à l’effort personnel», explique Maël Bernier, de Meilleurtaux. L’emprunt moyen a littéralement bondi dans le courant de l’année 2016. En effet, s’il était relativement stable lors de nos deux précédentes études, il augmente cette année de 20 000 € par rapport à l’an passé pour atteindre 199 699 €. La transaction moyenne est en revanche en baisse avec 220 428€ (pour 249 406€ en 2015), mais évidemment toujours avec de fortes disparités régionales.

Léger allongement du prêt moyen
Phénomène confirmé en cette période de taux très bas et d’offres bancaires élargie (avec notamment des produits longue durée beaucoup plus fréquents comme le 25 ans), la durée moyenne des prêts s’allonge très légèrement pour atteindre 19,1 ans (18,9 ans en 2015). Attention, il ne s’agit évidemment pas de la durée de détention, mais bien de la durée moyenne prévue à la signature pour atteindre 19,1 ans (18,9 ans en 2015).

En comparaison avec la moyenne nationale, l’emprunteur primo-accédant est âgé, lui, en moyenne de 34,3 ans et 60 % de ces emprunteurs ont ainsi moins de 35 ans, dont 34% moins de 30 ans. Ils disposent pour 60% d’entre eux de revenus nets inférieurs à 4 000 € et empruntent en moyenne sur 19,9 ans. L’apport est très légèrement inférieur à celui de l’emprunteur moyen, mais toutefois égal à 20 000 €.

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée